De retour de l'hôpital, où j'ai bénéficié, ce matin, d'un deuxième réglage d'implant cochléaire.

Comme la première fois, tout s'est bien déroulé, entourée d'une équipe géniale : souriante, encourageante, rassurante et professionnelle.

Après un rapide bilan orthophonique (où je devais reconnaître des mots avec l'implant, sans lecture labiale), nous avons procédé au premier audiogramme avec l'implant (graphique représentant les capacités auditives de mon implant). Le résultat, sans être miraculeux, était loin d'être décevant, quoique toujours faible dans les aigus.

A la suite de ces deux étapes préliminaires, le réglage en lui-même a commencé. Il s'est déroulé de la même façon que la semaine dernière : stimulation des électrodes, repère des sons "trop forts" ou "trop faibles", test, et enregistrement du programme créé dans l'implant et dans ma clé USB.

On pourrait croire qu'il est simple de déterminer si les sons qui arrivent dans l'implant sont ni trop forts, ni trop faibles. Or, il s'agit d'un exercice très difficile et fatiguant. Effectivement, sur quels repères me baser pour nommer et juger un son "agréable" et non pas "métalique"??

Rappelons-nous que la consigne du premier réglage était la suivante "pas d'appareil gauche pendant une semaine, seulement l'implant, pour s'y habituer". La donne a changé pour ce deuxième réglage : "habituer l'implant ET l'appareil gauche en même temps".

Moi je dis, drôle de couple... Il va falloir qu'ils s'habituent à vivre ensemble ces deux là ... Pour l'instant c'est pas la joie ! J'entends les informations en "décalé" et en "double" : mon cerveau reçoit des ordres différents à la fois de l'appareil et de l'implant... Mais rassurez-vous, je vais tout faire pour qu'ils cohabitent rapidement ensemble et de la meilleure façon possible.

Le moral de ce soir ? Je suis contente car l'implant a été bien réglé et le son est plus fort. Par ailleurs, ma "régleuse" a beaucoup augmenté les sons aigus. Ce sont des sons que je n'ai jamais entendu jusqu'à maintenant, alors c'est très difficile. Les nouvelles découvertes vont vraiment commencer à partir de cette semaine. Pour résumer, l'implant tout seul, c'est à peu près supportable, même si je suis (déjà!) épuisée et KO... Mais alors implant + appareil ??? C'est la cacophonie, c'est une boîte de nuit, c'est "il y a tellement de bruits que je ne comprends rien du tout".

Bref bref, j'ai trois semaines, avant le troisième réglage pour m'habituer à ce programme, et faire de mon implant et de mon appareil gauche, les meilleurs amis du monde!!

Merci à mon chauffeur de m'avoir conduite et accompagnée à ce rendez-vous :)